L'ARDENNE

 

 

Bailièvre est situé en Ardenne. Tous les facteurs géographiques qui le caractérisent s'y retrouvent à plus grande échelle. Nous allons examiner ces caractères dans toute leur généralité, au sein de ce cadre élargi.

 

Morphologiquement, Bailièvre appartient à la Haute Belgique qu'on limite d'ordinaire, au sillon Sambre-Meuse ou à la courbe des 200 mètres. Son sous-sol est constitué de terrains paléozoïques.

 

Au point de vue humain, il est, comme l'Ardenne, essentiellement agricole.

 

L'Ardenne que nous nous proposons d'étudier couvre le territoire de la Belgique où affleurent les terrains paléozoïques. De la haute Belgique, nous retirons donc la Lorraine belge et la Pays de Herve, d'âge mésozoîque. Parmi ces terrains paléozoïques, nous laisserons de coté ceux qui se trouvent au nord du sillon Sambre-Meuse. Et en plus, ceux que recouvre la zone industrielle de Charleroi à Liège.

 

Ainsi délimitée, l'Ardenne s'individualise comme une région d'affleurements primaires où l'altitude n'est pas inférieure à 200 metres sauf en Fagne-Famenne et dans les vallées alluviales de la Meuse dinantaise, de l'Ourthe et de la Vesdre; ou, enfin, la population vit presque exclusivement de I'agriculture.

 

Les aspects généraux sont nuancés à travers l'Ardenne, où ils déterminent des paysages différents : Condroz, Fagne-Famenne et Ardenne proprement dite.

 

Le Condroz est un plateau constitué d'une série de crètes gréseuses parallèles au sillon Sambre-Meuse, coupées de dépressions calcaires. Le sol y est sablonneux et stérile sur les crêtes mais calcaire et fertile dans les vallées.

 

La Famenne à l'est et la Fagne à l'ouest sont creusées dans les schistes du dévonien supérieur. Elles sont limitées au sud par un "Palier" de calcaires givétiens et couviniens, marche vers l'Ardenne. Les schistes donnent à la dépression un sol imperméable, à peine propre aux prairies, parfois boisé, tandis que le calcaire du "palier" y rend le terrain un peu plus fertile ( cliquez ici).

 

L'Ardenne proprement dite ou Haute Ardenne est un plateau correspondant aux affleurements du Cambrien et du Dévonien inférieur. Ce plateau, entaillé de vallées profondes est, en fait, une pénéplaine rajeunie où nous trouvons des étendues horizontales à une altitude relativement élevée. La désagrégation du schiste et des phyllades y a créé des sols imperméables et marécageux. En général, le sol est pauvre par manque de calcaire. Les forêts y couvrent une superficie importante.

CHAPITRE I

 

L'ARDENNE - Définition, limites et paysages.

 

Nibh sapien amet taciti lorem magna sodales quia